9782259212489.jpg 

 

Au fil de ma lecture du "Petit traité de vie intérieure" écrit par Frédéric Lenoir, mon attention s'est arrêtée sur ce chapître intitulé "Amour de soi et guérison intérieure". Ce manque d'amour, ce manque d'estime et de confiance en soi, beaucoup le ressente ou l'ont ressenti à un moment donné de leur existence.

Ici l'auteur nous donne quelques pistes à explorer et quelques méthodes pour parvenir à réparer nos blessures intimes.

 

 

"Comment apprend-on à s'aimer ? Tout d'abord par l'amour que l'ont reçoit dès la plus tendre enfance. Cet amour reçu de manière suffisament bonne, nous signifiera tant au niveau conscient que inconscient que nous sommes effectivement dignes d'être aimés. Il va nous renvoyer une image positive, nous entraîner à avoir de l'estime pour nous-mêmes- à développer une bonne relation à soi.

A l'inverse avoir été mal aimé, voire trop aimé d'une façon possessive ou ambigue entraîne des confusions affectives, une distorsion de la relation à soi et donc aux autres.  Il n'existe aucune fatalité, les expériences positives peuvent rectifier les manques affectifs.

Il est rare cependant que les graves lacunes affectives qui ont produit une BLESSURE NARCISSIQUE puissent être guéries sans l'aide d'une thérapie appropriée.

En effet en général, la "victime" des ses blessures porte souvent son désir vers des êtres ressemblant à la source de leur souffrance. On entre alors dans un mécanisme de répétition, cercle vicieux dont on ne peut sortir que par une prise de conscience de sa blessure et de sa cause.

Mais une fois la prise de conscience établie, il nous reste à retrouver l'estime de nous mêmes.  Cela peut se faire à travers des thérapies comportementales, comme l'hypnose éricksonienne. Il en va de même pour la sophrologie qui vise à rétablir l'estime de soi par la pensée positive."

 

Frédric Lenoir "Petit traité de vie intérieure" PLON

Retour à l'accueil