Je ne sais pas vous, mais de mon côté j'adore ce moment où je m'emmitoufle dans ma couette après une longuuuuue journée. Le travail, les enfants, le rangement, la cuisine etccc et si en plus comme moi, vous aimez profiter de ces moments où tout le monde dort, sauf vous, pour enfin décompresser et bien de toute évidence, vous vous couchez tard. Peut-être trop comme moi. Heureusement, je m'endors vite. Y compris lorsque je suis tracassée, car j'ai quelques astuces qui m'aident à plonger facilement dans mes rêves. Et comme je suis très sympathique, je vais les partager avec vous. Car le sommeil est vital, tout comme l'alimentation.

En fait, nous passons un tiers de notre vie à dormir. Si le temps de récupération est variable selon les individus,(entre 6 et 9 heures) il est indispensable au bon fonctionnement de l'organisme.  Durant notre sommeil, toutes nos fonctions vitales diminuent d'intensité. La respiration et le pouls ralentissent, la tension artérielle diminue, la température s'abaisse, tout l'organisme se met au repos.

C'est aussi pendant notre sommeil que nous enregistrons les informations de la journée. Le travail de mémorisation intellectuelle est important durant cette phase. Ce qui est d'ailleurs valable chez les enfants, l'est aussi chez les adultes.

Le sommeil est un indicateur de notre état de santé psychique. Insomnie, troubles du sommeil, réveil fatigué, sont en général les symptômes d'un trouble psychologique, d'un mode de vie perturbé ou d'un stress chronique.

Et malheureusement nous sommes de plus en plus nombreux à négliger ce temps de repos indispensable. Télévision, jeux vidéos, horaires de coucher tardifs, agitations, sont autant d'éléments qui amputent notre temps de sommeil, avec pour conséquence, une fatigue, suivie d'une baisse des défenses immunitaires. Vous avez sans doute remarquer, que lorsque vous êtes malade, l'un des moyens de lutter pour votre corps est de dormir, dormir et encore dormir. C'est durant le sommeil, durant le repos, que notre corps se défend des agressions, qu'il reprend des forces et de l'énergie.

La relaxation, le sommeil, permettent de lutter contre les agents stressants.

En effet, lorsque nous sommes soumis au stress, c'est à dire lorsque notre corps doit faire face à un changement (souvent donc dans nos vies agitées :), le système nerveux sympathique s'active : Augmentation de la tension artérielle, rythme cardiaque qui s'accélère, sécrétion d'adrénaline, de cortisol etccc, bref le corps se prépare à réagir au stress. Soit par l'action, soit par la fuite. Normalement ces moments de stress ne durent que quelques minutes.

Le corps qui est bien fait a un moyen de lutter contre ces effets "négatifs ou dérangeants". Aussitôt le système nerveux "parasympathique" se met en action et propose toutes les réponses inverses ( ralentissement du RC, TA...) c'est le retour à la normal.

Tout va bien me direz vous. Oui sauf que dans les cas où le stress devient chronique, c'est à dire répété,(comme dans le cas de troubles du sommeil par exemple) le corps, ne peut plus agir. Car le seul bémol de ce système nerveux parasympathique c'est qu'il se met en action uniquement lorsque le corps est au repos !!! Donc si on de dort pas, on ne peut pas faire face.

Une seule solution. Enfin deux. La première est de résoudre les causes du stress chronique. Et si on ne peut pas et bien il faut compenser le manque de repos de l'organisme, le manque de sommeil.

La sophrologie offre des solutions et des techniques de relaxation. Il faut savoir que 10 minutes de relaxation, sont équivalentes à 3 heures de sommeil. La relaxation pratiquée régulièrement et de manière adaptée permet donc d'activer la touche "réparation" de notre système nerveux et donc permet au corps de ne pas s'affaiblir.

Pour ma part avant de dormir, j'ai toujours le même rituel. Je bois une tisane. D'ailleurs ce soir je tente la nouveauté avec cette infusion " Bonne nuit-Rooibos Vanille" de Yogi Tea. Ensuite je lis quelques pages, ou bien j'écris quelques lignes et puis je m'allonge et je respire.

Oui, la respiration permet une meilleure oxygénation et par conséquent un apaisement et un relâchement. Pas besoin de respirer des heures, juste 3 ou 4 respirations complètes les soirs où tout va bien.

EXEMPLE : Allongée sur le dos, bien installée, je commence par fermer les yeux. Une main sur le ventre et la poitrine, je commence par juste prendre conscience de la pièce. Ensuite, bouche fermée, j'inspire par le nez sur trois temps

1-Je gonfle le ventre

2-Je gonfle les poumons

3-J'inspire au maximum jusqu'aux épaules, comme si j'étais une bouteille à remplir

Et puis je retiens ma respiration 1 ou 2 seconde et ensuite j'expire sur 6 temps, tout en douceur, la bouche entrouverte, pour que l'air s'échappe lentement.

Au fur et à mesure vous verrez que votre capacité pulmonaire augmentera et vous pourrez inspirer plus longtemps. L'idée étant de toujours expirer le double du temps d'inspiration.

Voilà, il y a bien d'autres exercices pour chasser les tensions en cas de stress plus lourd ou d'endormissement très difficile. N'hésitez pas à me contacter !

Bonne nuit !

 

Retour à l'accueil