Huile Bi oilEn France, une femme sur cinq donne naissance à son enfant par césarienne. Un chiffre qui augmente, mais qui se situe dans une moyenne basse par rapport aux autres pays européens.

Bon ici le propos n'est pas disserter ou de débattre sur le pour ou contre la césarienne. Qu'elle soit pratiquée en urgence ou par convenance, elle reste un acte chirurgicale lourd.

Un seul conseil en revanche pour celle qui souhaite " décider" d'une césarienne, l'image de Rachida Dati sur ses talons hauts, quatre jours après, c'est un " fake". Non parce que de toute évidence, ce jour-là, la ministre devait être bourrée d'anti-douleur et en mode guerrière, prête à tout pour sauver sa place.

Non, c'est vrai, la césarienne, c'est pas évident à gérer et le post-partum lié non plus. Certes aujourd'hui les protocoles anti-douleurs sont très efficaces. Les fortes doses d'acupan permettent aux patientes de se mettre debout dans les heures qui suivent.

Restent au-delà du traumatisme psychologique vécu par certaines femmes, les douleurs abdominales qui durent tout de même plusieurs jours.

Ajouté à cela, les piqures et les bas de contention pour éviter les phlébites, les douleurs de la cicatrice, les agrafes, le stress d'imaginer le tout s'ouvrir en deux, l'impossibilité de porter le moindre poids, la fatigue de l'opération, la fatigue du nouveau-né, le fait de se déplacer comme une octogénaire....bref, le tableau est sordide.

Je peux le dire, je l'ai vécu. Et je le dis d'autant plus facilement que  la césarienne en tant que tel ne me dérangeait pas plus que ça, je m'y étais préparée avec un bébé en siège et j'avais déjà connu un accouchement dit naturel.

Cerise sur le gâteau, un petit baby-blues et rien ne va plus. Les premiers jours j'ai cru que je n'arriverai plus jamais à me mouvoir normalement. Alors j'ai lu des témoignages ici ou là. Et évidemment cela m'a fait du bien. A commencer par le fait de savoir que, OUI je retrouverai une vie normale. C'est bête et pourtant ça fait du bien.

Alors j'ai repris mes exercices de Sophrologie. Ceux qui permettent de se projeter dans le après. Le quand ça ira mieux. C'est un exercice simple, un protocole efficace que je vous conseille, si vous avez une césarienne programmée. Et si c'est une " surprise" de dernière minute, vous pouvez le faire juste après.

Dans un état de relaxation intense dans lequel on se plonge grâce aux différentes sortes de respiration, vous vous imaginez tranquillement installée dans un endroit de votre choix avec une amie. Vous ressentez votre corps apaisé, la détente...prenez le temps de tout visualiser, y compris votre cicatrice...et puis vous racontez à votre amie l'expérience de cette césarienne. Les mauvais côtés, les douleurs..la fatigue...les peurs, les craintes que vous avez eu...mais aussi les bons côtés (si si il y en a). Vous racontez aussi ce que cela vous a appris sur vous, sur votre faculté à supporter la douleur, à affronter vos craintes..et puis cette cicatrice qui reste une trace indélébile de votre grossesse...

Et puis vous respirez, profondément, vous inspirez la détente et la fierté d'avoir réussie quelque chose de difficile et vous soufflez comme pour laisser ce souvenir voguer tranquillement loin de vous...un peu comme une barque à la dérive..toujours là, non loin de vous, mais pas accrochée comme un fardeau. C'est une " expérience" en plus. Un vécu supplémentaire, qui vous change et vous transforme.

Bien-sûr, ces exercices seront plus efficaces si ils sont réalisés dans le cadre d'un protocole, mis en place par un sophrologue. N'hésitez pas à me contacter si besoin pour bénéficier de séance de sophrologie à domicile. 

Bonne soirée ( il est temps pour moi de redémarrer mes séances de pilates )

 

Ah et pour la cicatrice, cette huile de la marque Bi Oil...est très agréable

 

 

Retour à l'accueil